Après une semaine de rentrée où nous avons essayé de reprendre nos marques dans ce contexte si particulier, nous voici repartis pour une nouvelle année scolaire sous le signe de l’incertitude : la classe de mon enfant va-t-elle fermer ? Allons-nous être re-confinés ? Quel impact social et économique cette crise aura-t-elle sur nos entreprises et sur l’emploi ? Bien malin celui qui s’avance sur une réponse formelle.

Les sociologues parlent d’un monde VUCA, ou VICA en français pour :

  • Volatile : Ce qui est vrai aujourd’hui ne le sera plus demain.
  • Incertain : Le manque de prédictibilité des problèmes et événements complique grandement les prévisions ainsi que les processus décisionnels
  • Complexe : Les chaînes simples de cause à effet ont été remplacées par de complexes systèmes interconnectés.
  • Ambigüe : Elle provient de la diversité d’interprétations possibles sur un sujet. On se dit : « Face à autant de possibilités, autant ne pas se prononcer ou se lancer ». Cette ambigüité inhibe donc notre prise de décision et le changement.

 Pour cette nouvelle rentrée, je vous propose de répondre à ce premier VICA subi par un nouveau VICA mieux contrôlé :

  •  Volatilité devient Vision : Une vision claire de son organisation, de ses valeurs, de sa mission et des stratégies que nous allons mettre en place pour y parvenir
  • Incertitude devient Intelligence : Le psychologue Howard Gardner, dans sa « Théorie des intelligences multiples », parle de 8 formes d’intelligence. Utilisée dans de nombreux établissements scolaires afin de développer l’estime de soi des élèves, leur apprendre à apprendre, les aider à réfléchir à leur parcours scolaire, nous pouvons y trouver nous aussi une piste de réflexion en développant notre forme intelligence, sûrement différente de son voisin mais souvent complémentaire. Pourquoi ne pas commencer par prendre du recul, observer, analyser, partager, écouter ses proches ou ses moins proches… ?
  • Complexité devient Courage : Le proverbe dit : « Qui ne tente rien, n’a rien ». En coaching, nous parlons plutôt de petits pas, d’oser sortir de sa zone de confort, de tenter quelque chose qui nous fait un peu peur mais dont nous nous sentons, au fond, capable d’accomplir. A vous de trouver votre petit pas…
  • Ambiguïté devient Agilité : Cette capacité à réagir vite et à s’adapter de manière pertinente à un nouveau contexte se présentant parfois de manière soudaine contient à mon sens 3 compétences clés sous-jacentes :
  1. Développer une capacité à modifier rapidement ses systèmes de pensée, qu’il s’agisse des représentations que l’on a de la réalité ou du sens qu’on lui donne.
  2. Pouvoir changer ses repères, ses réflexes, ses habitudes et par conséquence, ou parfois concomitamment, ses actions.
  3. Pouvoir se focaliser sur le temps présent, c’est-à-dire être capable de se libérer de modes de fonctionnement révolus sans pour autant être en mesure d’anticiper ce qui ne peut l’être.

 Je vous souhaite une excellente nouvelle saison 2020-2021 !